IMG_0784.jpg

Evénements récents 

  

2019 - Expositions personnelles :

. "Rives du réel", hôtel de ville d'Orsay

. "Fulgurance d'ailleurs", Forum Sèvrien

· "Un âge d'Ambre et d'Or", Galerie     Modern'Art, Versailles 

 

2018 - Expositions personnelles :

· "Route de Braise", Galerie Saint Simon,    Versailles 

· Foire photographique de Bièvres 

· Marché de noël de Jouy en Josas 

 

2017 

· Exposition "Lampes de papier", La Bouvèche, Orsay 

 

2015 

· Exposition personnelle "Festival del caribe" Cinema Jacques Tati, Orsay 

 

2012 

· Exposition "L'Ombre de la lumière" CC J. Brel, Villebon 

· Exposition "Apagon" La Bouvèche, Orsay  

Quelques repères 

 

· 1966 Naissance à Versailles 

· 1982 Débute la création de bandes dessinées  

· 1988 Débute la peinture à l'huile 

· 1989 diplôme de l'École des Ponts et Chaussées 

· 1989 - 2017 Carrière d'ingénieur de 28 ans, Nombreux voyages 

· 1990 - 91 Réside à Macau et hong-kong,

· 1993-97 Réside en Corée, voyages en Extrême Orient, 

· 1997 Débute l'aquarelle 

· 2010 Débute la photographie d'art 

· 2010 - 2020 Nombreux séjours : Cuba et Amérique Latine 

· 2017 Se consacre exclusivement à la création artistique

Un regard sur l'artiste

"Barus n’est pas un nouveau venu dans la peinture. Nos chemins se sont croisés il y a une trentaine d’années. Il captait alors dans une figuration allusive les atmosphères des cités d’Asie où son métier l’amenait à s’installer transitoirement. 

 

Il lui a associé la photographie plus récemment. Celle-ci a renouvelé sa façon d’appréhender ce qui l’entoure et l’a conduit à orienter sa peinture vers l’abstraction. Cela peut paraître surprenant. 

 

Cependant, alors qu’il fixait sur la pellicule l’homme sous toutes les latitudes, le viseur de son appareil s’est désaxé, le cadre s’est élargi. Il a saisi les instants, les à côté, les textures, les reflets, les accidents, les hasards et les illusions. La lente maturation du regard qu’est le développement l’a conduit à se saisir de la réalité différemment, par en dessous, à s’emparer d’un nouveau vocabulaire qui la décrit et qu’il réutilise dans ses créations picturales. 

 

Car la photographie – comme la peinture – n’est pas une description de la réalité, elle est une potentialité, une construction de celui qui la regarde. Avec ce processus, Barus réinvestit le monde par sa base, se réapproprie ses éléments, ses composants. Comme un architecte examine le terrain puis passe en revue l’ensemble des matériaux qu’il aura à disposition avant de concevoir son édifice, Barus, par le détour de la photographie, a analysé son univers, en a éprouvé le grain et les soubassements, y a collecté une multitude de façons de l’envisager qui reconfigurent sa peinture et lui permettent de s’engager dans une nouvelle démarche de création. 

 

Enrichi par cette expérience, il reprend tout à zéro. Il réinvestit le champ des possibles. Il s’ouvre à l’émerveillement et à l’adversité. Il n’a plus peur de l’inconnu ni de l’abstraction, il s’y engage. 

Il se donne corps et âme. Tel un naufragé volontaire, il rebâtit son œuvre pas à pas comme il aborderait une terre inconnue. 

 

Par la découverte de la plage, de sa douceur minuscule, par la rencontre avec les indigènes, iliens aux arts autochtones, et enfin par le chemin qu’il trace à la recherche de l’arbre au cœur de braise. Cette ferveur renouvelée qui l’anime, c’est celle de se saisir à sa façon de notre humaine condition, de ses possibles et de sa lumière. "

 

 

Yves BABIAN - Ecrivain

Mon engagement

Mon engagement commence par un geste fort : Renoncer à une carrière de direction technique dans la mondialisation industrielle. 

 

Pendant 30 années de ma vie j'ai œuvré dans différentes parties du monde pour la réalisation d'infrastructures et je me suis enrichi d'une somme d'expériences et de collaborations avec nombre de cultures. Tout ceci a abouti à une sérieuse remise en question avec le choix de donner un nouveau sens à mon action. Ce sera pour moi, la peinture et une nouvelle identité : BARUS, qui autrefois signifiait simplement "l'homme".

 

Mes créations issues de ce parcours personnel sont traversées par la présence des grandes forces universelles qui meuvent ou environnent l'humanité depuis toujours.

 

Et c'est de la réponse universelle de l'Homme dont elles témoignent, de son inébranlable vitalité née de son désir et de ses craintes : Réponse de la ferveur, de l'appel du large, ou du recueillement... Ces grands archétypes de la condition humaine sont nos sources de pensée et de création. Y puiser nous procure une satisfaction profonde.

 

L'enjeu de la peinture aujourd'hui comme autrefois est d'accompagner l'Homme au cours de son existence, de lui montrer le chemin parcouru et d'éclairer ses interrogations métaphysiques pour l'avenir. Cet enjeu s'est finalement imposé à moi avec sa sereine évidence.